Déjà 2017… ah non… #présidentielles

L’élection présidentielle, à l’issu de laquelle nous choisirons le futur chef de l’état, se déroulera dans un an. Aujourd’hui déjà, les médias ne manquent pas de matière, arbitrant de ci de là, commentant chaque petites phrases ou déplacements. Le monde politique, au milieu des regards croisés de l’information et de l’effet de buzz, alimente ce système. Il parait maintenant, obligé de réagir au gré des sondages, des manifestations, comme si la forme avait remplacé le fond.

Comme spectateur, je ne fait que la constater à base de unes et de posts partagés, c’est une réal-politique qui n’a rien a envier aux séries américaines. Les réseaux sociaux s’agitent aux grès des fluctuations gouvernementales. Ils commentent chaque manifestation la réduisant ou l’amplifiant en fonction des sympathies.

4896886_6_0504_des-centaines-de-manifestants-se-sont_3708d1c8cb5cae43c53ea00071940357.jpeg
Image du site Le Monde

Donnant naissance à de nouvel façon de revendiquer sa citoyenneté, le mouvement « nuit debout » qui n’est pas sans rappeler les indignés espagnols participe aussi à cette élection. D’ailleurs, nombreux sont ceux qui seraient ravis de le récupérer afin de justifier leur légitimité. Effectivement, l’idée est belle de révolutionner la façon de penser la politique ainsi, on ne peut que soutenir ces mouvements citoyens « spontanés ». Même si l’avenir peut paraître flou au regard des prochaines échéances, on ne peut que souhaiter qu’il en ressorte de nouvelles idées et de nouvelles vocations.

En parlant d’échéances, revenons à nos moutons… et à ce qui fait parler dans les médias. Pour ces présidentielles, on ne manque pas de choix.

A droite, la primaire, avec aujourd’hui 11 candidats déclarés, prend des allures de koh-lanta. Le casting est plutôt riche :

Il serait presque plus simple de nommer ceux qui n’y participent pas.

A gauche, même si le débat n’en fini pas sur l’organisation ou non d’une primaire pour la gauche et les écologistes, ça bouge aussi :

Pour ceux qui auraient peur du changement, qu’ils ne s’inquiètent pas. Le temps passe mais tout ne change pas. L’entreprise familiale des Le Pen est toujours là comme à chaque présidentielles. Elle est en ordre de marche toujours plus médiatisée avec ses proches  si généreux qu’ils participent avec entrain à sauver de la banqueroute un pays d’Amérique centrale. Ne vous inquiétez pas, ils sont blancs comme neiges.

Au rythme des candidatures, j’ai bien peur que l’an prochain on ne puisse plus accéder aux isoloirs.


Publicités

3 réflexions sur “Déjà 2017… ah non… #présidentielles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s