Rapport et décision… le feuilleton #NDDL

notre-dame-des-landes-5-contentieux-encore-en-cours-et-10-dates-cles
Image Ouest-France

Le projet d’aéroport de Notre dame des Landes revient sur le tapis… Encore… Que dire qui n’a pas déjà été dit ? Depuis 43 ans (je n’étais pas encore né) le sujet fait l’actualité par intermittence : en 1974 une ZAD est créée, en 2000, le débat est relancé par Lionel Jospin et le projet est déclaré d’utilité publique en 2008. En 2016 une concertation confirmait le OUI au projet mais aujourd’hui la zone est toujours occupée et les forces de l’ordre n’y ont plus accès.

Ce projet, c’est un peu la patate chaude que se passent les présidents depuis plus de 20 ans et avec l’installation des zadistes, l’amplification des tensions politiques comme publique fait la difficulté de ce dossier.

D’un côté, on revendique le développement économique d’une région mais surtout d’une agglomération Nantaise qui aurait du mal a imaginé le futur avec l’aéroport actuel (quand même 5M de passagers cette année et plus de 14% d’augmentation de trafic). NDDL (si le projet sort de terre) devrait désengorger l’infrastructure actuelle. Au niveau prix, la facture s’élèverait à plus de 920M d’euros de plus, le chantier créerait 700 emplois et l’exploitation du site 3000 sans compter ceux que génèrerait le centre de recherche qui remplacerait l’ancien aéroport.

D’un autre côté, les propriétaires terrien (des agriculteurs) refusent de vendre ce qui est actuellement leur matière première et leur source de revenus. Une autre raison explique la mobilisation contre ce projet, si la structure voit le jour de nombreuses espèces animal risqueraient de disparaitre, ce serait un coup dure infligé à la faune car seul 2 des quatre espèces en danger pourraient être réintroduites. De plus, la réhabilitation de l’actuel aéroport aurait un cout qui avoisinerait 545M d’euros mais c’est sans compter sur les compensations d’abandon de projet qui devraient être versées et qui avoisineraient les 300M d’euros.

Au-delà de la question des finances ou de la sortie de terre ou non de cet aéroport, ce sont les comportements et les décisions humaines qui questionnent le plus dans cette affaires car malgré le fait que l’on comprenne les questionnements économiques et écologiques qu’engendre ce projet, les dérapages et les abus ne sont pas acceptable.

Ainsi lorsque la ZAD devient une zone de non-droit, pire une zone de quasi guerre urbaine comment se l’expliquer alors que nous sommes en démocratie ? Comment justifier que certains, sous revendication de « résistance » s’installent dans l’illégalité créant ainsi des tensions au sein des habitants et refusent toutes décisions de justice ? Comment expliquer que les forces de l’ordres usent de violences pour tenter de les déloger ? Enfin, comment expliquer que 40 ans après, aucune réponse politique n’ait été donnée pour ce conflit ?

Se battre pour ses idéaux est un acte noble mais ce combat doit respecter les règles de notre démocratie. Notre système n’est peut-être pas parfait mais il a le mérite d’exister et de nous permettre de vivre ensemble, d’être libre de penser et d’exprimer nos opinions.

Aujourd’hui un rapport a été remis au gouvernement qui annoncera sa décision en janvier. Espérons que celle-ci mettra fin à ce feuilleton qui dure… depuis trop longtemps.


Image : https://www.ouest-france.fr/sites/default/files/styles/image-640×360/public/2017/12/13/notre-dame-des-landes-5-contentieux-encore-en-cours-et-10-dates-cles.jpg?itok=09VoQosW

Publicités

Ce n’est pas le summum mais quand même… #TravailleursDétachés

images

Il est important de souligner les avancées lorsqu’elles ont lieu même si elles ne sont pas totalement celles que l’on espéraient. Elles restent la preuve que l’on avance.

C’est le cas pour la réforme des travailleurs détachés dont il est beaucoup question dans les médias. Certes, dans le meilleur des mondes tous les travailleurs européens pourraient prétendre aux même salaires et au même prestations sociales. Sauf que nous ne vivons pas dans le meilleur des mondes, notre Europe même si elle avance draine encore beaucoup d’inégalités.

Alors quand ces inégalités se réduisent même si pour certains cela reste anecdotique ou insatisfaisant, cela nous montre quand même que l’Europe va dans le bon sens et que peut-être qu’un jour nous l’atteindrons… le meilleur des mondes.

L’objectif majeur de la réforme de la directive est d’avoir un « salaire égal, à travail égal, sur un même lieu de travail ». En effet, dans la directive initiale, il est simplement spécifié que les travailleurs détachés doivent toucher le salaire minimum du pays d’accueil.

Or l’élargissement de l’UE à l’Est en 2004, avec l’arrivée de dix nouveaux pays, aux niveaux de vie et salaires plus bas, a bouleversé la donne, engendrant une concurrence déloyale entre entreprises et du dumping social.

Avec la révision de la directive, toutes les règles valables pour les travailleurs locaux s’appliquent aux détachés: ainsi, par exemple, si le pays d’accueil prévoit une prime de froid, de pénibilité, d’ancienneté, un treizième mois, ces bonus devront aussi leur être versés. source

 

Accueil des migrants : « Le plan du gouvernement ne résout rien », dénonce le défenseur des droits

Ce vendredi, Jacques Toubon est venu mesurer lui-même ce qu’il se passe autour du point d’accueil mis en place en novembre 2016 par la Mairie de Paris et empêché de fonctionner à plein régime par l’Etat, ce qui fait que l’endroit ne désemplit pas

Le lieu est symbolique, fait-il observer, car « il permet de voir les deux facettes de la politiqueD’une part, il y a, à l’intérieur du centre, des migrants qui sont bien pris en charge, preuve que l’on sait faire ; de l’autre, il y a tous ceux qui ne parviennent pas à y entrer et qui montrent que le plan annoncé par le gouvernement la semaine dernière est décevant ».

lire l’article complet…

Déconne pas #Manu…

Qu’est ce qui c’est passé ? Pourquoi tu fais ça ? Là franchement tu déconnes Manu…

On ne te demandais pas de devenir la groupie de Benoît mais juste de tenir tes engagements ! C’était si difficile que ça ?

Est-ce que tu entends tous ces déçus de la politique :

« tu vois bien que les hommes politiques n’ont pas de paroles, regarde Valls… » 

C’est triste de constater le peu de valeur de ta parole. C’est la défaite que tu n’acceptes pas ou est-ce que tu veux sauver ta circonscription ?

Oui c’est vrai, je suis un peu aigris car je ne trouve pas honnête de s’en remettre aux électeurs un jour et refuser leur volonté si elle ne te convient pas.

Mais tu es adulte et tu devras assumer tes tergiversations… Je te souhaite bonne chance car même si je n’étais pas d’accord avec tes positions tu avais le mérite jusqu’à hier d’être réglo.

Que le mois d’août se termine et qu’on passe à autre chose #burkini

Bon sang, que le mois d’août se termine, que les plages se vident et qu’on en finisse avec cette polémique ridicule sur le burkini qui ne fait qu’attiser la rancoeur et donner du grain à moudre aux ennemis de la démocratie.

Je n’en peux plus de cette histoire. On en parle de partout, on mélange tout et surtout on s’en sert pour nous monter les uns contre les autres. Tout d’abord, faut-il tout accepter de tout le monde? Bien sûr que non, pour que la démocratie puisse exister on ne doit pas tout accepter mais de la à interdire à certaines personnes une tenue de bain sur une plage, quel intérêt? Surtout qu’à la suite a chaque attentat, nous pronons l’importance de « l’unité de la nation« , de notre société fondée sur le « vivre ensemble » et mettons en garde contre du danger des amalgames (avec cette polémique, on est en plein dedans) n’est-ce pas contraire à tous ces beaux discours que d’agir ainsi?

Nous sommes dans une période, il faut le reconnaître, qui nous interroge sur le religieux de par les horreurs commises par ceux aux comportements extrémistes mais aussi par les réponses que certains présentent au nom de leur foi. Le résultat? Nous sommes sous tension, et notre principe républicain qu’est la laïcité si chère à la France, en arrive a être utilisée ça et la pour justifier les propos clivant voir xénophobes de certains. Est ce que la laïcité mérite débat? Pourquoi pas, mais pas dans ces circonstances, pas lorsqu’un élu de la république publie un arrêté pour interdire le burkini sur ses plages car elle en prend un sacré coup.


la laïcité si chère à la France, en arrive a être utilisée ça et la pour justifier les propos clivant voir xénophobes de certains


Les raisons de sécurité et d’atteinte à l’ordre publique ne pèsent pas lourd à côté du symbole renvoyé: « mesdames, vous n’êtes pas les bienvenues ». Rappelons-nous quand même que quelques semaines auparavant, un centre aquatique qui devait être réservé par une association de femme utilisatrice du burkini avait susciter un tollé général et ce déjà sous couvert de laïcité.

Par ailleurs, il faut souligner un certain paradoxe lorsque l’on demande aux musulmans de réagir suite aux attentats et que quelques jours après on leur conseille d’être discret.

Enfin, est ce que le débat sur le burkini est essentiel à notre société? Je ne pense pas et constate que ce type de polémique religieuse agit comme un écran de fumé cachant des problèmes qui eux par contre, mériteraient plus d’attention.

R.P.

#SainteRita ou quand les élections arrivent à grand pas… #extremiste

Je lisait ce fait divers partout ce matin, l’église Sainte Rita de Paris, située dans le XVe arrondissement, a été  évacuée. En effet, le tribunal administratif avait rendu, au mois de mai, une ordonnance par laquelle il enjoignait le préfet de police d’apporter le concours de la force publique afin de veiller à l’expulsion de tout occupant.

Le propriétaire, l’association des Chapelles catholiques et apostoliques et son acquéreur potentiel avaient saisi la justice, en janvier — puis à nouveau en référé en mai—, pour obtenir cette évacuation de « l’église des animaux » ( c’était un ancien lieu de culte catholique gallican, longtemps connu pour ses bénédictions d’animaux ou de motos ).

Le lieu a été occupé successivement, depuis l’an dernier, par un collectif pseudo-révolutionnaire (source), puis rouvert par des fidèles proches du culte catholique traditionaliste (mouvement intégriste), rassemblés chaque dimanche par l’une de ses figures, l’abbé Guillaume de Tanoüarn ( proche l’action française, un groupuscule d’extrême droite ).

Donc, les forces de polices sont venus pour faire évacuer les lieux (quoi de plus normal que l’application d’une décision de justice). Evidemment, la manière dont ont été évacués les manifestants n’est pas très digne mais en même temps, à quoi s’attendaient ils en occupant illégalement les lieux?

Je vous avoue ne pas avoir été étonné lorsque je lis qu’au coté de l’abbé Jean-François Billot et de ces fidèles, était aussi présent un groupe d’élus municipaux venu les soutenir. A un an des présidentielles, quel meilleur moyen pour des élus « Les Républicains » que de se présenter en défenseurs des croyants opprimés (voilà que je force le trait) c’est vrai que cet arrondissement souffre du manque de lieux de cultes pour les catholiques (bon, maintenant je suis cynique car l’église la plus proche est à moins de 10 minutes à pieds)

Voici la réaction du député-maire du 15e (le « patron » des élus LR de l’arrondissement):

Cet élu, offensé du traitement subit par ses collègues, s’appelle Philippe Goujon. Si ce nom ne vous dit rien, je l’ai déjà entendu. Il y a quelques mois, il a fait parlé de lui dans d’autres circonstances. Il avait évacué manu militari des migrants installés provisoirement par la mairie de Paris dans un gymnase de son secteur (comportement indigne venant d’un élu de la république).

Outre le buzz médiatique et les réactions clientélistes de certains politiques, on ne peut que constater que dans cet arrondissement on est moins révolté par l’évacuation d’ayant droit que par celle d’occupants illégaux.

Quand le débat actuel traite du financement des lieux de cultes et d’intégrisme, il est regrettable qu’un fait divers puisse être monté en épingle à des fin électorales et serve à accentuer les scissions de la société.


sources : Hufffington Post, article du nouvel obs, article du monde, France3

 

[ #LUXLEAKS ] l’appel pour les #DonneursDAlertes..

A la lecture des journaux, ça paraît tellement simple de dénoncer ceux qui manipulent le système, de devenir un « lanceur d’alerte ». Personnellement, je me plais à m’imaginer en défenseur de la justice mais si le cas se presentait est ce que nous aurions vraiment le courage?

On ne peut que s’imaginer les pressions, les menaces que je subissent ces partisants de la vérité ainsi que les risques pour leurs familles. 

Les lanceurs d’alertes ont la vie dure, très dure même. Il n’y a qu’a voir l’affaire luxleaks, le parquet luxembourgeois a fait appel ce mardi des décisions de justice rendues fin juin dans le cadre du procès LuxLeaks. 

Antoine Deltour et Raphaël Halet ont déjà été jugés et condamnés à 12 et 9 mois de prison avec sursis ainsi qu’à 1.500 et 1.000 euros d’amende. Pour rappel, ils avaient dévoilé 30.000 documents éclairant les pratiques d’optimisation fiscale des multinationales au Luxembourg.

En savoir plus sur les echos.fr  

#Merkel rejette « fermement » les appels à remettre en cause l’#accueil des #réfugiés – @Lalibrebe

Je suis loin d’être un supporter d’Angela Merkel, mais force est de constater que c’est une femme de conviction. On salut le maintien de sa politique d’accueil des réfugiés après les évènements qui ont eu lieu en Allemagne. Un très grand courage politique, d’autres dirigeants européens devraient s’en inspirer…

« Nous allons y arriver » (« wir schaffen das »), lancé à la fin de l’été 2015 quand l’Allemagne a ouvert ses portes à des centaines de milliers de réfugiés fuyant la guerre ou la misère.
« Je suis aujourd’hui comme hier convaincue que nous allons arriver à mener à bien cette épreuve historique en ces temps de mondialisation », a-t-elle insisté. « Nous allons y arriver et nous avons déjà réussi beaucoup, beaucoup de choses ces derniers mois », a -t-elle ajouté.

via Attentats: Merkel rejette « fermement » les appels à remettre en cause l’accueil des réfugiés – La Libre.be

 



 

#ruecup: Une application qui localise pour vous les meubles laissés à l’abandon dans la rue #numérique #innovations 

[article wedemain.fr] Trois Toulousains ont développé un service permettant à ses utilisateurs de signaler des objets abandonnés sur le trottoir. Une initiative qui facilite la récup’ des encombrants pour leur donner une seconde vie.

Interdits ou tolérés, les encombrants ont de beaux jours devant eux dans les rues françaises. Pour permettre aux chineurs de ne plus passer à côté des trésors abandonnés par des particuliers – et promis à la déchèterie –, trois amis toulousains ont développé ruecup : une application qui facilite la récupération des meubles laissés pour morts sur la voie publiquelire la suite…

Une forêt flottante à Rotterdam – 18h39.fr

Avec plus d’un quart de leur territoire se trouve en dessous du niveau de la mer, les Pays-Bas sont particulièrement concernés par la montée du niveau des eaux, provoquée par le changement climatique. Une étude de l’Organisation de Coopération et Développement Économique (OCDE) montre que les dix villes les plus menacées d’un point de vue économique par la montée des eaux se trouvent aux Pays-Bas, aux États-Unis et au Japon. En effet,

Pour contrer ce phénomène climatique, une solution provisoire est trouvée en donnant plus d’espace à l’eau au détriment des terres cultivables. Par ailleurs, pour pallier au problème de logement,le gouvernement néerlandais, en collaboration avec les architectes, les ingénieurs et les promoteurs, cherche à développer un nouveau type d’habitat : la maison flottante.

Enfin c’est une forêt flottante qui voit le jour à Rotterdam. Peut être que bientôt naitra une smart city flottante…

via Une forêt flottante à Rotterdam – 18h39.fr