Le #handicap rythme le quotidien de nombreuses personnes et les aides leurs permettent d’exister et de contribuer eux aussi à la vie de la cité #AppelAMacron

En 2015, de nombreuses personnes ont vu le montant de leur prestation de compensation du handicap (ou PCH) décroître. Pour beaucoup, cette aide est pourtant absolument indispensable pour se nourrir, se laver ou même travailler.
suite…

Publicités

Il y a des témoignages qui touchent plus que d’autres. #handicap

Lex, 6 ans, écrit une lettre touchante pour défendre son frère autiste. Cette enfant n’est pas française mais pourrait l’être. 

Heureusement, les temps changent et les handicaps sont accueillis dans nos écoles. Même si des efforts restent à faire, des mesures vont dans le bon sens et nous pouvons espérer que nos enfants grandissent avec et comme les autres. 

En attendant, je vous laisse lire ce témoignage et l’article en lien.

« Ce lundi, j’étais très triste car une fille de ma classe a dit que mon frère était ‘bizarre’. Mon frère est autiste et il n’est pas bizarre. J’aimerais bien que l’on puisse en apprendre plus sur le handicap à l’école. Car comme ça, tout le monde pourrait comprendre que certaines personnes sont différentes, mais doivent être traitées de la même manière que les autres. »

positiv.fr

L’ #autisme, un #handicap devenu un atout dans la #SiliconValley

Aux Etats-Unis, dans la vallée des nouvelles technologies, de plus en plus d’autistes sont embauchés car ils disposent de capacités intellectuelles idéales pour l’informatique.

Corey Weiss ne déchiffre peut-être pas bien certains signaux sociaux, mais il s’y connaît en logiciels : l’hyper attention aux détails de cet autiste de 27 ans lui a valu un poste chez MindSpark, une startup cherchant à faire à la fois des affaires et du social. MindSpark, basée à Santa Monica en Californie, recrute des autistes comme « analystes » pour tester des logiciels. « Je vois des choses que d’autres ne verraient pas », explique le jeune homme, diagnostiqué autiste dans son enfance. « La plus grande force, c’est que ça me rend davantage tourné vers le détail ; je suis plus concentré ».


« La Silicon Valley s’est construite sur la neurodiversité, c’est ce qui nous a conduit à la situation actuelle »


D’autiste à geek, une fine frontière

Si des systèmes de soutien se créent sur les lieux de travail pour les autistes, ceux-ci s’avèrent généralement des salariés très fidèles, avec en outre l’avantage d’aborder les problèmes de manière différente du reste des équipes, assure Jan Johnston-Tyler. Elle-même mère d’un enfant diagnostiqué Asperger, elle est la fondatrice d’EvoLibri, une société de conseil qui aide les autistes, mais aussi d’autres personnes « neurodiverses » (atteintes de troubles déficitaires de l’attention par exemple), à trouver du travail, un cursus scolaire ou des services adaptés. « Nous avons des gens qualifiés, alors que la Silicon Valley continue de se plaindre de n’avoir pas de candidats qualifiés », regrette-t-elle.

« Ils ne veulent pas embaucher les gens parce qu’ils sont différents ». « La Silicon Valley s’est construite sur la neurodiversité, c’est ce qui nous a conduit à la situation actuelle », fait pourtant valoir cette femme de 57 ans. Elle raconte ainsi être allée à l’école à Palo Alto avec des camarades qui, avec le recul, était probablement autistes, mais juste considérés alors comme des « geeks » aux lunettes réparées avec de la bande adhésive, sans petites amies, mais appréciés des professeurs quand il fallait réparer un vidéo-projecteur. Jan Johnston-Tyler dit avoir vu des tas d’entreprises ou d’organisations tenter de placer des autistes de haut niveau sur des emplois liés à l’informatique.

via L’autisme, un handicap devenu un atout dans la Silicon Valley

Un peu plus de souplesse  le travailleur handicapé (information handicap.fr)

Les aides à l’embauche versées par l’Agefiph ont évolué au 1er avril 2016.

Les employeurs qui recrutent des personnes handicapées peuvent bénéficier d’aides à l’embauche versées par l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph). Ces contributions financières sont susceptibles d’être octroyées à toutes les entreprises quel que soit leur effectif, peu importe donc qu’elles soient assujetties ou non à l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés. Leurs montants, qui diffèrent selon le type et la durée du contrat de travail proposé, ont récemment diminué. Passage en revue des principales aides auxquelles l’employeur peut prétendre pour tout contrat conclu à compter du 1er avril 2016. Lire la suite « Un peu plus de souplesse  le travailleur handicapé (information handicap.fr) »

École et handicapés : une porte à demi-ouverte #handicap #inclusion

image

Aujourd’hui, plus de la moitié des enfants handicapés (53 %) sont scolarisés en « milieu ordinaire » en France (dont 24 % en classes spécialisées), selon le Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco). Une belle progression : ce taux a quasiment doublé depuis la loi de 2005
qui affirmait ce droit à la scolarité.

Lire la suite « École et handicapés : une porte à demi-ouverte #handicap #inclusion »

Le #handicap, une #politique publique à revoir d’urgence (article lesechos.fr)

30/03 | 06:00 | Par Edouard Tétreau via les echos

La façon dont nous traitons le handicap est révélatrice des qualités humaines exceptionnelles présentes dans notre pays, mais aussi de ses blocages organisationnels. Nous devons améliorer le sort des 12 millions de personnes handicapées.

Lire la suite « Le #handicap, une #politique publique à revoir d’urgence (article lesechos.fr) »