#balanceta… Délation

Les réactions sur les réseaux sociaux sont souvent le reflet des excès des individus. Un lieu sans loi où on a nul besoin de rendre des comptes, où anonymes (utilisateur de pseudo) côtoient des individus, où la délation est devenu à la mode.

On y voit fleurir les hashtags accusateurs qui condamnent sans permettre aux accusés de se défendre. Des hashtags qui comme des pelotons d’exécutions peuvent briser des vies et des réputations sans justification.

Fut un temps pas si lointain où l’on aurait condamné cette délation car cette pratique nous ramène à des périodes peu glorieuses de notre histoire.

De plus sur les réseaux sociaux, l’accusateur devient le juge et l’exécuteur. Et la sentence voit son poids s’accentuer au grès des reposts, des likes et des followers.

Alors quand je vois les #balanceton… Je ne peux m’empêcher d’y voir manipulation et irresponsabilité. Je ne dis pas que les personnes incriminés sont innocentes ou coupables, je pense juste que ce n’est pas justice.

De plus, aujourd’hui cet outil est utilisé pour dénigrer un maire, un député,… des personnes qui au delà de leur convictions politiques se sont engagées pour les autres, choisis par les autres, la moindre des choses serait le respect ces fonctions.

Publicités